introduction à la conference 2019

L’assurance joue un rôle particulier dans une société et dans l’économie d’un pays. Ce rôle est multiple et on le résume ici, sans être exhaustive, autour de deux axes : La protection : elle assure la protection des personnes et de leurs biens, la protection des entreprises et de leur production, et la sécurisation des […]

L’assurance joue un rôle particulier dans une société et dans l’économie d’un pays. Ce rôle est multiple et on le résume ici, sans être exhaustive, autour de deux axes :

La protection : elle assure la protection des personnes et de leurs biens, la protection des entreprises et de leur production, et la sécurisation des investissements.
– L’investissement : elle investit les primes qu’elle collecte dans le marché et couvrent ses passifs (provisions) par des actifs. En guise d’illustration, l’assurance est le premier investisseur institutionnel européen avec plus de 10 000 Md€ d’actifs.
Ce rôle d’investisseur est peu développé en Afrique (hors Afrique du Sud). Selon une étude d’Andrew Gwodog, Directeur Général de la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance ((SCG-Ré) : « environ 7 à 30% des capacités d’investissement des sociétés d’assurances de la zone CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d’Assurances) sont ainsi inutilisées, alors qu’elles pourraient être investies sur les marchés financiers» (Source jeune Afrique édition n°3031 du 10 au 16 Février 2019). Données corroborées par les chiffres de la FANAF sur les placements en zone FANAF qui montent qu’en 2016, 35% des placements sont en dépôts bancaires (cf. graphe ci- après).

Le continent africain est aujourd’hui l’une des zones les plus dynamiques en termes de croissance grâce à une classe moyenne en pleine expansion et un environnement économique et politique qui s’améliore.

Lire " AAA conference 2015"